Accueil Remonter Normes Cartes Lecteurs Livres Logiciels Contactez-moi Liens  
     

 

Lecteurs Phoenix ou Smart Mouse - Réalisation

Approvisionnement des composants

Même s’il ne présente pas de difficulté majeure, l’approvisionnement des composants appelle un commentaire concernant le connecteur de cartes à puce. Le modèle utilisé est un type standard disponible chez de très nombreux revendeurs et se trouve être le plus souvent un modèle ITT Canon ou Molex. Tout modèle strictement compatible, prévu pour une disposition des contacts ISO, convient aussi mais vérifiez bien qu’il dispose d’un interrupteur de détection de présence de la carte.

Semi-conducteurs
IC1 : 74HC00
IC2 : MAX 232 ou ICL 232
IC3 : 78L05
D1 : 1N 4004
D2 : BAT 41, BAR 28, etc. diode Schottky (impératif)
LED1, LED2, LED3 : LED, couleur au choix

Résistances ¼ de watt 5 %
R1, R3 : 1 Mohms (marron, noir, vert)
R2, R4 : 2,2 kohms (rouge, rouge, rouge)
R5, R7, R8 : 100 ohms (marron, noir, marron)
R6, R11, R12 : 1 kohms (marron, noir, rouge)
R9 : 10 ohms (marron, noir, noir)
R10 : 4,7 kohms (jaune, violet, rouge)
Condensateurs
C1, C2, C3, C4 : 22 pF céramique
C5 : 47 pF céramique
C6, C7, C8, C9 : 1 µF 25 volts chimique radial
C10 : 220 µF 25 volts chimique radial
C11 : 47 µF 25 volts chimique radial
C12 : 10 nF céramique
C13 : 0,1 µF polyester, Mylar, MKT
C14 : 0,22 µF polyester, Mylar, MKT

Divers
QZ1 : Quartz 3,579 MHz en boîtier HC18U
QZ2 : Quartz 6,00 MHz en boîtier HC18U
J1 : Prise DB9 femelle coudée à 90 ° pour circuit imprimé
J2 : Jack femelle 2,1 mm pour circuit imprimé
J3 : Connecteur pour carte à puce ISO format ID 1 (normal)
avec interrupteur de détection de présence de carte,
ITT Cannon, Molex ou compatible
Supports de circuits intégrés : 1 x 14 pattes, 1 x 16 pattes
Picots mâles - mâles au pas de 2,54 mm : 1 x 2, 2 x 3, 1 x 5
Liste des composants nécessaires

Vous pouvez passer à la réalisation du montage dont le dessin du circuit imprimé peut être téléchargé en cliquant sur ce lien (fichier au format PDF contenant le dessin du CI à l'échelle 1).

Le plan d’implantation est indiqué sur la figure ci-dessous. Le brochage que j'ai prévu au niveau du connecteur cartes à puce est  compatible des modèles Molex et ITT Cannon. Pour le modèle Molex, il faut juste percer quatre trous pour les bossages en plastique dont est muni le connecteur ; trous que vous pointerez lorsque vous aurez le connecteur entre les mains ;comme ça ils seront à la bonne place ! Pour le connecteur ITT Cannon, les  grosses pastilles sont à l’emplacement des pions en plastique de maintient.

Implantation Lecteur Phoenix

Dans les deux cas, il vous faudra couper les huit pattes du connecteur qui correspondent aux contacts destinés aux cartes à puce dont la puce est en position AFNOR et qui n’existent pratiquement plus aujourd’hui (voir la rubrique Position des contacts de ce site si nécessaire). Le montage des composants est à faire en suivant les indications de la figure. Travaillez dans l’ordre classique : supports de circuits intégrés, straps, résistances, condensateurs et semi-conducteurs en dernier. Les emplacements destinés aux straps sont équipés de picots à souder mâles - mâles au pas de 2,54 mm. La zone de cinq pastilles, repérées 1, 2, 3, 5, et 7 placées à côté du connecteur de carte à puce peut aussi être équipée de picots de ce type si vous l’estimez nécessaire. Cela permet en effet très facilement d’y connecter ensuite les sondes d’un voltmètre ou bien encore d’un oscilloscope pour examiner les signaux reçus et/ou émis par la carte, ce qui peut s’avérer très utile en phase de test.

Arrivé à ce stade des opérations, le montage peut être mis sous tension en le raccordant à un bloc secteur "prise de courant" délivrant environ 9 volts sous une centaine de mA. La LED3 doit alors s’allumer puisqu’elle signale juste la présence de l’alimentation 5 volts. Les deux autres LED peuvent être allumées ou éteintes selon l’état de la liaison série, cela importe peu pour le moment.

Photo Lecteur Phoenix
Votre lecteur doit ressembler à cela

Pour tester le montage, il faut le raccorder au port série COM1 ou COM2 d’un PC au moyen d’un cordon DB 9 droit, c’est à dire câblé fil à fil. Il faut aussi bien sûr disposer d’un logiciel adéquat mais, en ce domaine, je ne vous donnerai que peu d’indication puisque tout va dépendre de ce que vous voudrez faire avec vos différentes cartes à puce. Vous en trouverez certains à la rubrique Logiciels de ce site mais sachez qu’il en existe une multitude d'autres, certains ayant même des vocations à la limite de l’honnêteté ce qui m'interdit bine évidemment de les présenter ici. Je vous laisse le soin d’utiliser vos outils de recherche préférés pour les dénicher sachant que ce montage est compatible des lecteurs de cartes Phoenix, Smart Mouse ou bien encore Dumb Mouse que tous ces logiciels connaissent.

Tout au plus faut-il parfois déplacer le strap S1 – S2 pour adapter la polarité du reset appliqué à la carte. La LED1 vous aide alors beaucoup pour cela car, si elle reste allumée, cela indique que la carte est en reset permanent et que le strap correspondant n’est donc pas à la bonne place. Pour ce qui est des straps d’horloge S4 et S5, il faut généralement laisser S5 en place pour les cartes à puce normales afin de leur appliquer une horloge à 3,579 MHz qui leur permet de transmettre à 9600 bits par seconde. Le fonctionnement avec S4 en place est réservé à certaines cartes particulières dont je ne parlerai pas ici …

Précédente

Site déclaré à la CNIL sous le n° 1112854
© 2017 - C.Tavernier - Reproduction interdite sans autorisation